Montages et remontages : Architectures éphémères des Expositions universelles au XIXe siècle

Expos Universelles Le musée Roybet-Fould présente jusqu’au 8 mars 2020 une exposition autour de quatre bâtiments issus d’Expositions universelles et remontés à Courbevoie, Asnières et la Garenne-Colombes (92).Trois d’entre eux étaient ornés de céramique, mais le propos est plus vaste permettant d’aborder le sujet au-delà de manière plus générale. La découverte est à l’intérieur et à l’extérieur puisque le musée lui-même est le pavillon Suède-Norvège de l’Exposition universelle 1878, tout comme celui des Indes visible dans le parc.…

L’herbier céramique des noms de villas

L'herbier Nommer sa maison, c’est la distinguer de ses voisines, la personnaliser, c’est lui donner un supplément d’âme et aussi afficher un peu de soi. La Belle Epoque voit croitre les villes balnéaires, où l’on vient profiter de l’air iodé des côtes normandes ou celles de l’Atlantique, véritables pépinières de villas aux noms évocateurs.…

Céra-brique, de l’argile à l’architecture

cerabrique De Cour-Cheverny à Romorantin, la collection Pasquier réapparait avec une muséographie totalement repensée pour le lieu qu’elle occupe désormais : le pourtour de la grande halle de l’ancienne fabrique romorantinaise Normant. Michel Pasquier s’est passionné pour la céramique architecturale voilà bientôt trente ans. Les Chevernois le connaissaient bien et s’étonnaient de l’intérêt qu’il portait à des matériaux vraiment communs dans cette région de Sologne où les briqueteries et tuileries furent nombreuses mais dont il restait peu de choses.…

Pour quelle raison du raisin en façade ? (Suite)

Raisin en façade Au travers de quelques exemples, cette seconde partie nous rappelle que le choix du décor de sa façade par un propriétaire n’est pas le fruit du hasard mais est porteur d’un sens, parfois perdu au cours du temps. [1ère partie]   – La villa d’Henry Vasnier, à Reims et le grès de Gréber – Cultivateurs et négociants locaux et les faïences de Boulenger, Creil & Montereau, Sarreguemines… – Débits de boisson et autres lieux de vente et les céramiques de Boulenger, Limoges, Fourmaintraux & Delassus – Etaient-ils vignerons, négociants en vin, ou adorateur de Bacchus ?…

Pour quelle raison du raisin en façade ?

Raisin Le raisin apparait sans conteste comme le représentant majeur des fruits dans l’imagerie céramique architecturale. Récolté en automne, il symbolise cette saison auprès de portraits féminins sur les médaillons allégoriques ; mais pas seulement… – Le raisin, fruit de saison et les céramiques de Boulenger, Brocard & Leclerc, Loebnitz … – La distillerie St Quentinoise, à Saint-Quentin et la terre cuite émaillée de Brault-Gilardoni – La cave Gaxieu & Beaudet, à Saint-Dizier et le grès de Gentil & Bourdet – Les bureaux du négociant Ferdinand Sipeyre, à Châlons-en-Champagne et le grès de Gentil & Bourdet La deuxième partie de cet article sera disponible fin novembre : – La villa d’Henry Vasnier, à Reims et le grès de Gréber – Cultivateurs et négociants locaux et les faïences de Boulenger, Creil & Montereau, Sarreguemines … – Débits de boisson et autres lieux de vente et les céramiques de Boulenger, Limoges, Fourmaintraux & Delassus – Etaient-ils vignerons, négociants en vin, ou adorateur de Bacchus ?…

Poissons, coquillages et crustacés

L’évocation de la mer par les céramistes suit, mais à distance, la création des stations balnéaires, fin XIXe siècle. La médecine ne cessant de vanter les mérites de l’air marin et des bains de mer, la bonne société se retrouve avec plaisir dans ces nouveaux quartiers créés à son intention, pas bien loin de quelques villages de pêcheurs plus anciens ayant également permis l’installation des nouvelles commodités annexes, tels les indispensables casinos où l’on se rencontre entre gens de bonne compagnie.…

Maisons-catalogues de céramistes

Quoi de plus naturel pour un fabricant de céramique architecturale que d’exposer directement ses produits en situation sur sa propre demeure ? Sous la houlette d’un architecte, le céramiste livre ainsi un catalogue grandeur nature aux yeux des passants et potentiels clients. Les précurseurs Tandis qu’Hittorff et quelques grands architectes du XIXe siècle plaidaient pour un retour à la couleur sur les édifices religieux, civils et plus largement donc dans les rues, d’autres rechignaient prétextant que c’était « une violation du bon goût, une atteinte inacceptable à la gravité d’un art qui brillait exclusivement par la forme ».…

La céramique à l’école

Ecole En ce mois de rentrée des classes, cédons à l’ambiance générale et intéressons-nous au sujet. La céramique à l’école, titre volontairement à double sens, suggère le support de nombreuses activités et enseignements liés à ce patrimoine architectural, mais également l’utilisation de la céramique à des fins décoratives dans l’architecture scolaire, particulièrement ce que l’on voit en arrivant à l’école.…

L’oiseau rare

A côté de la flore, omniprésente dans les catalogues de fabricants de céramique architecturale du début du XXe siècle, la gent animale se distingue par sa rareté. Une forme découpée identifiable à distance pour les uns, de belles couleurs pour les autres, les oiseaux sont de loin les seuls animaux pouvant rivaliser avec les fleurs et s’exposer sur nos toits et nos murs.…

Quand deux personnes se regardent… en médaillons de faïence

De chaque côté de la fenêtre, Monsieur et Madame s’observent. Sérieux et dignes sur une surface plane ou en bas-relief, ils prennent tout de suite quelque liberté lorsqu’ils sont sculptés ou moulés en ronde-bosse. Ils ont alors une petite tendance coquine à sortir du cadre pour venir taquiner l’autre à quelques mètres d’eux.…